KLM Travel Guide

La beauté du Cap de Bonne-Espérance

De vastes panoramas, des falaises abruptes et un silence interrompu uniquement par le bruit des vagues puissantes qui déferlent sur les rochers. Les raisons qui ont poussé l'explorateur portugais Bartolomeu Diaz, premier européen à naviguer dans la région en 1488, à nommer initialement le Cap de Bonne-Espérance « Cap des Tempêtes » sont assez évidentes. Au 15ème siècle, les navires rencontraient souvent des difficultés dans cette région.

Nature
La pointe du Cap

La pointe du Cap

Une vue imprenable sur l'océan

Le trajet du Cap au Cap de Bonne-Espérance est de toute beauté. Le Cap fait partie du parc national de la montagne de la Table, une réserve naturelle dotée d'une flore et d'une faune d'une grande diversité, ainsi que de nombreux et magnifiques sentiers de randonnée. Les amateurs d'ornithologie pourront pleinement s'adonner à leur passion car la région abrite plus de 250 espèces d'oiseaux. L'entrée du parc se trouve à 12 kilomètres de la pointe du Cap, l'endroit le plus célèbre du Cap de Bonne-Espérance. Cette falaise impressionnante est surmontée d'une grande plate-forme offrant une vue spectaculaire sur l'océan. Vous y trouverez également un phare emblématique construit en 1859. La construction de ce phare répondait à un réel besoin car la visibilité autour du Cap (surtout en cas de brouillard) était et est toujours très faible. Pas moins de 23 navires ont coulé à cet endroit, notamment le légendaire vaisseau fantôme Le Hollandais Volant, qui aurait sombré en 1641. La légende raconte qu’il hante toujours Le Cap par temps orageux.

Épave de navire au Cap des Aiguilles

Épave de navire au Cap des Aiguilles

Téléphérique du phare

Il existe un Hollandais Volant moins angoissant que celui de la légende : le téléphérique qui transporte les visiteurs depuis le parking vers le phare, à 249 mètres au-dessus du niveau de la mer. De juin à novembre, il est possible d'observer des baleines depuis la pointe du Cap. On compte également de nombreuses épaves de bateaux à proximité. Il est possible d'observer des débris de navires depuis Olifantsbos Point et Buffels Bay.

Voir le Guide Dès 754 CHF*

Thèmes associés

*Tous les montants sont en CHF. Les taxes et les suppléments sont compris. Aucun frais de réservation n’est applicable, mais un supplément peut s’appliquer pour le paiement. Les prix affichés peuvent varier en fonction de la disponibilité du tarif.

Les prévisions météorologiques proviennent de World Weather Online. Air France-KLM n'est pas responsable de la fiabilité de ces données.